ENCARTS PUBLICITAIRES

Encarts publicitaires de l’AQDC

DÉMASQUER LA DOULEUR CHRONIQUE

Avant son accident de planche à neige à l’âge de 58 ans, Jacques Laliberté, comme tant d’autres, ne connaissait rien à la douleur chronique.  La vie de ce jeune retraité de son poste de directeur général d’une filiale d’une grande pétrolière a été grandement perturbée.  Il a du adapter son rythme de vie et renoncer à plusieurs activités.  Ses traitements et une bonne gestion de sa douleur lui ont cependant permis de retrouver l’une de ses grandes passions, le tennis!


BRISER LES TABOUS

Plus de 1 500 000 personnes souffrent de douleur chronique au Québec… êtes-vous l’une d’elles?

Aidez l’AQDC à briser les tabous!

Il n’est pas toujours facile d’admettre que l’on souffre de douleur chronique, mais il est encore plus pénible de garder ce secret pour soi.


UNE ASSOCIATION DE PATIENTS POUR LES PATIENTS

L’Association québécoise de la douleur chronique (AQDC) a vu officiellement le jour en 2004, grâce à la vision et au dévouement de la Dre Aline Boulanger. Toujours membre du conseil d’administration de l’organisme de bienfaisance, elle est surtout entourée de patients atteints de douleur chronique.

« Nous sommes un regroupement de patients pour les patients, explique le président du c.a., Jacques Laliberté. En effet, 72 % de nos administrateurs bénévoles sont des patients. Ce qui nous unit, c’est que nous sommes des gens qui désirent faire la différence auprès des personnes atteintes. »


SAVIEZ-VOUS QUE…

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît la douleur chronique comme maladie depuis 2004. Ce véritable fléau touche 24% des Québécoises et20% desQuébécois, soit 1,5 million de personnes. Au Canada, on estime que lescoûts engendrés par la douleur chronique en utilisation desressources de santé et de perte de productivité s’élèvent à plus de 6milliards de dollars par année.  Aux États-Unis, dans legroupe d’âge des 18-55 ans, les maux de dos génèrent à eux seuls plus d’incapacité et sont plus coûteux que le cancer,les maladies cardiovasculaires, les accidents cérébraux vasculaires et le SIDA réunis. (Cousinsetal,1995/Loeser,1999.)


GUY CARBONNEAU, AMBASSADEUR DE L’AQDC

“Ayant moi-même souffert de douleur chronique pendant près de 10 ans, soit jusqu’au remplacement de mes hanches,
je comprends très bien le lot quotidien des personnes aux prises avec cette maladie. C’est pourquoi je vous invite à lire cette section spéciale et à devenir membre de l’Association québécoise de la douleur chronique (AQDC). C’est important et c’est gratuit!”


MOT DU PRÉSIDENT DE L’AQDC

Notre mission est d’améliorer la condition des personnes souffrant de douleur chronique et réduire leur isolement social. Nous visons à élargir l’accessibilité de nos membres aux divers traitements thérapeutiques qui visent à soulager la douleur chronique.

Nous avons constaté, qu’à ce jour, seuls les soins de première ligne étaient accessibles à nos patients dans un délai raisonnable. Malheureusement, pour une majorité de patients atteints de douleur chronique plusieurs doivent attendre pendant de nombreux mois avant d’obtenir un diagnostic précis ou de recevoir des traitements adéquats pour soulager une douleur non traitée.