ARTICLE: Services pour la douleur chronique: une « leçon à tirer » de la première vague

Près de 90 % des personnes âgées de plus de 85 ans souffriraient de douleurs chroniques persistantes.
PHOTO : ISTOCK

La Presse canadienne

Une association de patients atteints de douleur chronique demande au nouveau ministre de la Santé du Québec de s’engager à maintenir leurs services, en prévision d’une éventuelle résurgence de la COVID-19.

Tandis que la province se déconfine, elle rappelle que la douleur, elle, ne peut pas être mise sur pause aussi facilement.

Selon Céline Charbonneau, présidente de l’Association québécoise de la douleur chronique (AQDC), il s’agit d’une des leçons à tirer de la première vague, qui a vu l’accès aux cliniques de la douleur et de réadaptation être grandement limité à un moment où les besoins se faisaient pourtant criants.

L’isolement, l’angoisse entourant la crise et la crainte de se fragiliser davantage en contractant le virus ont exacerbé les tourments des patients souffrants chroniques.

 

Vivre avec la douleur chronique, c’est déjà vivre avec l’incertitude. Et souvent, moins on est actif, plus la douleur prend de la place.

– Céline Charbonneau, présidente de l’AQDC


Pour lire la suite de l’article, cliquez ici