ARTICLE: Devrions-nous tous être formés pour intervenir en temps de crise ?

ARTICLE

2 septembre 2020 | Auteur Gilles Lavigne

 

 


Inondation, crise du verglas, Covid-19 et quoi encore, un enfant qui se blesse, un ami qui a un malaise cardiaque, un parent en perte d’autonomie ou une compagne de vie qui devient très malade. Autant de situations qui devraient éveiller en nous l’instinct du secouriste.

Pour répondre au cri du cœur lancé par le gouvernement du Québec afin d’obtenir de l’aide en Centres d’hébergement de soins de longue durée (CHSDL) au plus fort de la pandémie de Covid-19, on a dû former des volontaires. L’armée a été appelée en renfort, mais il a fallu tout de même entraîner nos militaires. Et lorsque la Croix-Rouge a pris la relève de ces derniers, là aussi, les intervenants ont dû recevoir une formation.

Au fil des dernières décennies, une politique en matière de secourisme public a permis de former des citoyens aptes à intervenir auprès de victimes d’arrêts cardio-respiratoires. Ne devrions-nous pas pousser un peu plus loin cette pratique et proposer une formation en entraide et sécurité citoyenne afin de nous préparer à faire face à diverses crises ? Ce serait un atout pour une société qui vient d’être fragilisée.


p(…)