Les maladies              Accès au traitement de la douleur chronique              Gestion de la douleur chronique              Index des maladies (A à Z)              Publications       
global3 global global2

Approches d'autogestion

Gérer sa douleur au travail

La douleur chronique et l'incapacité

Médicaments contre la douleur

Les psychothérapies
Affronter la dépression
Affronter la fatigue
Activité physique régulière
Faire face au stress
Faire face à la colère et à la frustration
Faire face à la douleur
Faire face à la tension musculaire
Identifier ses valeurs personnelles
La restructuration cognitive
La règle des 10 %
Les activités agréables
Les cinq éléments gestion de la douleur
Les ressources d'autoassistance
Les techniques de relaxation

Les thérapies physiques

À propos de la douleur

Faire face à la colère et à la frustration  

 
Par Diane LaChapelle Ph.D., LPsyc  


La frustration est une réponse émotionnelle normale lorsque vous avez de la difficulté à atteindre vos buts. La douleur rend plus difficile l’atteinte de buts comme travailler, pratiquer des sports ou être le genre de parent, de conjoint ou d’ami que vous voudriez être, c’est pourquoi il est naturel que vous vous sentiez frustré. Si vous suivez les stratégies exposées brièvement ci-dessous, vous devriez être capable de maîtriser votre frustration ou de l’utiliser comme occasion de grandir et d’apporter des changements.

Néanmoins, la frustration peut se transformer en colère si vous vous critiquez ou si vous tenez les autres comme responsables des difficultés que vous rencontrez pour atteindre vos buts.

La colère peut être dirigée vers l’intérieur ou vers l’extérieur. Lorsque la colère est dirigée vers l’extérieur, les gens autour de vous ressentent la force de cette colère, ce qui peut détériorer vos relations, entraînant des problèmes à la maison ou au travail. Quand la colère est dirigée vers l’intérieur, vous sentez la force de cette colère, ce qui, ultimement, peut contribuer à la dépression. De plus, les chercheurs ont démontré que la colère peut augmenter la sensibilité à la douleur. La colère peut donc constituer un gros obstacle lorsqu’il s’agit de gérer votre douleur et d’améliorer votre vie. Il est donc important de la reconnaître. Vous pourrez ensuite travailler à la réduire ou à l’éliminer.:

Les stratégies pour réduire votre frustration et votre colère
Les pages suivantes peuvent vous fournir des stratégies pour réduire votre frustration et votre colère :

  • Les techniques de relaxation. Assurez-vous de les pratiquer tous les jours.
  • Les cinq éléments de la gestion de la douleur. Dans cette page, nous vous donnons cinq conseils faciles à suivre pour gérer votre douleur.
  • La restructuration cognitive. Souvent, la pensée négative peut aggraver votre douleur. Dans cette page, nous vous montrerons comment vous opposer à votre pensée négative.
  • Les activités agréables. Dans cette page, il est question de l’importance de faire des choses que vous aimez, puisque cela peut contribuer à vous distraire de votre douleur, à vous conserver actif et à améliorer votre humeur.

Pour plus d’information, consulter ces sites Web :

Mise en garde

Pour certaines personnes, des ressources d’auto-apprentissage peuvent constituer tout ce dont elles ont besoin pour les aider à gérer leur colère et leur frustration. Mais si votre colère crée des problèmes dans vos relations, ou si votre capacité à contrôler votre colère vous inquiète, consultez un psychologue ou votre médecin de famille pour qu’il vous aide. Si vous avez peur que votre colère ne soit sur le point d’exploser, parlez-en immédiatement à votre médecin de famille ou à un psychologue – vous avez absolument besoin d’assistance professionnelle.

 

 



Faire un don à l'AQDC
Facebook AQDC